Kiba

Contracture Mollet

43 messages dans ce sujet

Je viens de me choper une contracture au mollet droit :chris:

Historique : entrainement très physique la veille à 4 avec en exo de double avec pas mal de courses arrières à reculon (outre les courses avant bien sûr), je n'avais pas mal nul part mais étions tous cramé. Douche eau froide sur mes jambes le soir même. Le lendemain match dans des conditions fantasques : on rattrape chez nous en 2 soirées un match de championnat par équipe (pb d'éclairage du club receveur), je poiraute  donc plus de 2h30 sur un tabouret à regarder mon collègue 3 sets (me pose sérieusement la question de la mise en contracture du mollet à partir de là), puis échauffement et match, salle froide et air humide (6/7 degr max), je porte un collant chaud. Je sens mon mollet un peu dur dès le début du match mais sans plus. Et là bing, à 1-3  l'éclairage chez nous se coupe et on met 25 min à trouver l'astuce pour le remettre, mini échauffement, reprise du match à 22h45 (!) et là début de la galère, je joue 3 jeux cerveau dans le mollet, besoin d'étirement, huile camphrée de mon adversaire sur le mollet au changement de set, je joue 3 jeux en mode "le gars qui ne veut pas quitter la partie" : service sur une patte, service sans sauter (je fus très bon, sur le T), mais impossible de sautiller pointe du pied sur le retour de service, et puis une dernière une course vers l'avant, impossible, qui m'a poussé à l'abandon.

Douleur assez continue le soir au coucher, le lendemain difficulté à marcher et surtout à descendre les escaliers. A part les étirements et le repos, il y a autre chose à faire ? (un massage spécifique + decontractyl, baume du tigre ??)

Le 12/06/2017à15:24, stero a dit :

Si tu as de temps en temps les mollets qui bouge tout seul, comme les paupières par moment, ben c'est un manque de force, il te faudra donc faire un peu de muscu sur les mollet (ce que je te conseil même sans ça) c'est un super cocktail avec les étirements pour être tranquille !

Alors ça je le constate souvent après l'entrainement ou mon jogging, les 2 mollets bougent tous seuls et je suis surpris de la signification "manque de force" vu que j'ai les jambes de Gerd Muller (j'ai vraiment son gabarit, je cours beaucoup sur le terrain, et je pourrais porter son surnom de "Petit Gros" avec du bide et 50 ans bientôt -_-).

La seule muscu des jambes que je pratique hors tennis ou jogging, c'est pendant le brossage des dents : genre de 1/2 squat pour les cuisses (jusqu'à la douleur) alterné avec haut-bas-haut sur la pointe des pieds pour les mollets.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Massage à l'huile d'arnica

Et éviter un entrainement trop hard la veille d'un match

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, mamouth agile a dit :

Je viens de me choper une contracture au mollet droit :chris:

Historique : entrainement très physique la veille à 4 avec en exo de double avec pas mal de courses arrières à reculon (outre les courses avant bien sûr), je n'avais pas mal nul part mais étions tous cramé. Douche eau froide sur mes jambes le soir même. Le lendemain match dans des conditions fantasques : on rattrape chez nous en 2 soirées un match de championnat par équipe (pb d'éclairage du club receveur), je poiraute  donc plus de 2h30 sur un tabouret à regarder mon collègue 3 sets (me pose sérieusement la question de la mise en contracture du mollet à partir de là), puis échauffement et match, salle froide et air humide (6/7 degr max), je porte un collant chaud. Je sens mon mollet un peu dur dès le début du match mais sans plus. Et là bing, à 1-3  l'éclairage chez nous se coupe et on met 25 min à trouver l'astuce pour le remettre, mini échauffement, reprise du match à 22h45 (!) et là début de la galère, je joue 3 jeux cerveau dans le mollet, besoin d'étirement, huile camphrée de mon adversaire sur le mollet au changement de set, je joue 3 jeux en mode "le gars qui ne veut pas quitter la partie" : service sur une patte, service sans sauter (je fus très bon, sur le T), mais impossible de sautiller pointe du pied sur le retour de service, et puis une dernière une course vers l'avant, impossible, qui m'a poussé à l'abandon.

Douleur assez continue le soir au coucher, le lendemain difficulté à marcher et surtout à descendre les escaliers. A part les étirements et le repos, il y a autre chose à faire ? (un massage spécifique + decontractyl, baume du tigre ??)

Alors ça je le constate souvent après l'entrainement ou mon jogging, les 2 mollets bougent tous seuls et je suis surpris de la signification "manque de force" vu que j'ai les jambes de Gerd Muller (j'ai vraiment son gabarit, je cours beaucoup sur le terrain, et je pourrais porter son surnom de "Petit Gros" avec du bide et 50 ans bientôt -_-).

La seule muscu des jambes que je pratique hors tennis ou jogging, c'est pendant le brossage des dents : genre de 1/2 squat pour les cuisses (jusqu'à la douleur) alterné avec haut-bas-haut sur la pointe des pieds pour les mollets.

Attention volume et force c'est pas la même chose.

Moi je n'ai plus jamais eu ça depuis que je fais muscu (léger) et étirement assouplissement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui je découvre ça en lisant tes posts !

Envoyé de mon XT1039 en utilisant Tapatalk

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, mamouth agile a dit :

Je viens de me choper une contracture au mollet droit :chris:

Historique : entrainement très physique la veille à 4 avec en exo de double avec pas mal de courses arrières à reculon (outre les courses avant bien sûr), je n'avais pas mal nul part mais étions tous cramé. Douche eau froide sur mes jambes le soir même. Le lendemain match dans des conditions fantasques : on rattrape chez nous en 2 soirées un match de championnat par équipe (pb d'éclairage du club receveur), je poiraute  donc plus de 2h30 sur un tabouret à regarder mon collègue 3 sets (me pose sérieusement la question de la mise en contracture du mollet à partir de là), puis échauffement et match, salle froide et air humide (6/7 degr max), je porte un collant chaud. Je sens mon mollet un peu dur dès le début du match mais sans plus. Et là bing, à 1-3  l'éclairage chez nous se coupe et on met 25 min à trouver l'astuce pour le remettre, mini échauffement, reprise du match à 22h45 (!) et là début de la galère, je joue 3 jeux cerveau dans le mollet, besoin d'étirement, huile camphrée de mon adversaire sur le mollet au changement de set, je joue 3 jeux en mode "le gars qui ne veut pas quitter la partie" : service sur une patte, service sans sauter (je fus très bon, sur le T), mais impossible de sautiller pointe du pied sur le retour de service, et puis une dernière une course vers l'avant, impossible, qui m'a poussé à l'abandon.

Douleur assez continue le soir au coucher, le lendemain difficulté à marcher et surtout à descendre les escaliers. A part les étirements et le repos, il y a autre chose à faire ? (un massage spécifique + decontractyl, baume du tigre ??)

Alors ça je le constate souvent après l'entrainement ou mon jogging, les 2 mollets bougent tous seuls et je suis surpris de la signification "manque de force" vu que j'ai les jambes de Gerd Muller (j'ai vraiment son gabarit, je cours beaucoup sur le terrain, et je pourrais porter son surnom de "Petit Gros" avec du bide et 50 ans bientôt -_-).

La seule muscu des jambes que je pratique hors tennis ou jogging, c'est pendant le brossage des dents : genre de 1/2 squat pour les cuisses (jusqu'à la douleur) alterné avec haut-bas-haut sur la pointe des pieds pour les mollets.

Si tu as une déchirure, faut surtout pas masser au départ, drainer légèrement après quelques jours, mais avant ça faut savoir la profondeur et tout, consulte au mieux ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne pense pas à une déchirure, j'imagine que je serais bien plus en souffrance à cette heure,,mais quel serait le symptôme révélateur par rapport à une contracture ?

Envoyé de mon XT1039 en utilisant Tapatalk

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, mamouth agile a dit :

Je ne pense pas à une déchirure, j'imagine que je serais bien plus en souffrance à cette heure,,mais quel serait le symptôme révélateur par rapport à une contracture ?

Envoyé de mon XT1039 en utilisant Tapatalk

salut! j'ai eu une déchirure au mollet et ça n'a rien à voir avec ce que tu racontes: douleur brutale avec impossibilité de marcher oedème dans le muscle etc... en revanche j'ai eu également des élongations au mollet également: petite décharge "électrique" dans le muscle, appui possible mais douloureux surtout sur la pointe des pieds. Un bon conseil, consulte et fais toi prescrire une échographie pour voir l'étendue des dégâts et connaître la durée du repos requis!

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

+1 ça ressemble à une élongation.

faut consulter, et l'écho permet de savoir la durée de repos, entre 2 et 3 semaines.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

perso 6 semaines "out" après la déchirure:sick:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

une déchirure, c'est 1semaine de repos par cm de déchirure. tu t'étais pas loupé ! :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, rien de tout ça pour moi, la douleur était celle d'une crampe en plus supportable on va dire.

C'est déjà bien atténué maintenant, ca tire encore un peu à la marche mais je ne boite plus comme hier, je crois que les petits étirements que je fais dans la journée sont bénéfiques. Je peux me tenir en appuis "ressort' sur pointes des pieds, très supportable, ce qui fait le plus mal encore c'est pied à plat et flexion du genou.

Envoyé de mon XT1039 en utilisant Tapatalk

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Petite alerte au milieu du 1er set vers 3/3 je sens une petite "pointe" vers le haut du mollet droit ( endroit inhabituel par rapport à mes dernières élongations et claquages  où la douleur était plus vers le milieu du muscle) je décide de faire 1 ou 2 jeux de plus "pour voir" quitte à abandonner si ça s'aggrave; par chance j'ai pu finir le match sans aggravation de la lésion. 5 jours de repos complet (merci la JA)avant le 2ème tour. Je décide d'aller me "tester" pour savoir si je sens toujours une gêne...apparemment il n'y a plus rien; je fais mon match sans aucune alerte. 

Pendant la nuit dernière, en plein sommeil, crampe au mollet gauche que j'ai du mal à faire disparaître , puis bis répétitas à droite... étirements, massages...j'ai pu jouer mon 3ème tour ce matin sans problème .

Les mollets, c'est vraiment ch...:ph34r:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Reprise après 10j d'arrêt, entraînement à 2 ok, j'ai stoppé quand ça redevenait dur sur les mollets.

Ensuite c'est un peu chaotique, rien pendant 6j puis sur 1 semaine 1 séance solo mur + services, 1h à 2 et ensuite reprise de l'entraînement collectif mais j'ai fait le 1/4h de trop, les mollets déjà durs j'ai fait le smash de revers de la mort et clac, recontracture mercredi. C'est moins grave mais va falloir que j'arrête de faire le con.

Il faut certainement que je fasse en parallèle des exo de musculation et assouplissement.

Envoyé de mon XT1039 en utilisant Tapatalk

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, mamouth agile a dit :

Reprise après 10j d'arrêt, entraînement à 2 ok, j'ai stoppé quand ça redevenait dur sur les mollets.

Ensuite c'est un peu chaotique, rien pendant 6j puis sur 1 semaine 1 séance solo mur + services, 1h à 2 et ensuite reprise de l'entraînement collectif mais j'ai fait le 1/4h de trop, les mollets déjà durs j'ai fait le smash de revers de la mort et clac, recontracture mercredi. C'est moins grave mais va falloir que j'arrête de faire le con.

Il faut certainement que je fasse en parallèle des exo de musculation et assouplissement.

Envoyé de mon XT1039 en utilisant Tapatalk

Etirer, étirer et encore étirer... C'est LE meilleur moyen d'éviter les problèmes !

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans les discussions concernant les étirements , il est maintenant considéré par certains que trop s'étirer peut être néfaste, notamment si on faire régulièrement du sport. Tu preconises des étirements souvent mais de durée réduite ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les dernières etudes montrent que 1 min par jour et par muscle suffit . En une ou plusieurs fois.

Sinon le travail excentrique d un muscle permettrai son allongement. .. avis aux raidasses lol

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci, parfait !

Travail excentrique ?

Envoyé de mon XT1039 en utilisant Tapatalk

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, mamouth agile a dit :

Merci, parfait !

Travail excentrique ?

Envoyé de mon XT1039 en utilisant Tapatalk

par opposition au travail concentrique qui voit le muscle se raccourcir pendant la contraction, le travail excentrique l'allonge ; place toi au bord d'une marche d'escalier, les talons dans le vide:

  1. si tu te grandis en poussant sur la pointe des pieds, tu travailles en concentrique
  2. à partir de cette position haute, redescends lentement jusqu'à ce que tes talons soient plus bas que tes orteils, tu travailles en excentrique

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant